Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘soupe’

Comme vous le savez si vous êtes fidèles au Nem, j’aime laisser occasionnellement la parole à mes amis gourmets ! Après l’auteur de Tribulations Féminines et son article sur le Coffee Parisien, puis Funky Bobby et son article sur l’Auberge, voici Aurélio et sa critique de l’Auberge du Mérou, près de Marseille ! Bonne lecture…

Au sortir d’un mois de février vigoureux, des petites vacances s’imposaient au soleil, cette fois-ci direction la Provence. Je n’aime pas particulièrement Marseille mais je dois dire que ces calanques alentours valent le détour et pas que pour le paysage absolument prodigieux. Au détour de routes sinueuses ou de gares de train rocailleuses on a l’agréable surprise de trouver des petits villages bien sympathiques.
Avec un ami, nous avons fait une halte à la calanque de Niolon entre Carry-le-Rouet et Marseille, à l’Auberge du Mérou (gare de Niolon train direction Miramas au départ de Marseille st Charles) , qui dispose d’une vue imprenable sur la rade de Marseille (grand bassin naturel disposant d’une entrée libre vers la mer).En plus du dîner nous avons pris une chambre sur place. Le restaurant se trouve un peu surélevé et les chambres au niveau du petit chemin face à la mer.Cette auberge m’a été conseillée par un ami qui connaît bien la Provence et qui nous a dit qu’ils y servaient l’une des meilleures bouillabaisse de la région (tant qu’à faire autant manger une spécialité locale). En toute sincérité nous avons pas été déçus.La bouillabaisse (de l’occitan provençal « bolhabaissa », de bolh « il bout » et abaissa « il abaisse », en parlant du feu) est un plat traditionnel marseillais de poisson originaire de la Grèce antique. Il se compose d’une soupe de poissons que l’on mange avec des croûtons de pains souvent aillés et tartinés de rouille, de poissons servis entiers et de pommes de terre.
La bouillabaisse est servie comme suit : une petite soupe de poisson de roche (la lotte) qu’on a envie d’engloutir tellement elle est bonne mais le serveur vous met en garde de pas tout prendre car ce qui suit est copieux. La soupe est généralement accompagnée de rouille (une sauce provençale épicée) avec des tartines frotté d’ail.
Ensuite le serveur vous amène les poissons entiers : la rascasse, la vive, le saint-pierre,
le congre, la galinette, le rouget et la daurade royale selon l’arrivage. La principale caractéristique de la bouillabaisse est de servir des poissons frais. Je vous recommande d’ailleurs de réserver votre bouillabaisse au moins 24h à l’avance.
Pour ce qui est du plat à part la dorade royale ce fut une première pour moi pour tous les autres poissons cités, j’ai d’ailleurs une nette préférence pour le saint-pierre.
On a accompagné le tout d’un vin blanc « Château de Fontcreuse » : attaque fruitée et voluptueuse en bouche, l’équilibre est savoureux et se marie parfaitement à la bouillabaisse.
Nous avons terminé ce repas par un dessert « Mi-cuit chocolat cœur de marron crème de confiture de lait ». Moi, je raffole de la crème de marron, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.
Dans l’ensemble donc : excellente impression, plats et dessert excellents même si j’ai regretté l’absence d’anecdotes sur les poissons en question. Petit bémol le lendemain
matin, ne pas nous faire asseoir pour profiter de la vue au petit déjeuner est bien dommage. Il faut être réaliste, la bouillabaisse est un plat gastronomique, et en dessous de 50 €, ce n’en est pas une digne de ce nom, sachant la qualité des poissons qui la composent.


Auberge du Mérou
– 3, chemin du Port 13740 Le Rove (Calanque de Niolon) – Tél. 04 91 46 98 69

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :