Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘vietnamien’

Après mes bonnes adresses chinoises (Sinorama, Auciel, Nouveau Village Tao Tao), je partage aujourd’hui avec vous l’une de mes adresses préférées : ma cantine vietnamienne ! Pour mes nouveaux lecteurs, je précise que je suis d’origine vietnamienne par ma mère et que c’est une cuisine que j’affectionne particulièrement, parce qu’elle est le symbole de mes origines, mais aussi pour sa finesse et sa délicatesse. Sans chauvinisme, j’affirme que c’est la cuisine la plus raffinée des cuisines d’Asie, car elle est très légère, peu grasse, peu sucrée, très parfumée, peu épicée. Juste toute en douceur et en parfums. Un vrai bonheur !

Cette adresse se situe dans le quartier parisien de Belleville, quartier connu pour ses restaurants et commerces asiatiques. Il s’agit d’une véritable cantine, et par là j’entends qu’il ne faut surtout pas imaginer une jolie déco, un service souriant, et une ambiance feutrée. Non, c’est tout le contraire ! Des éclats de voix, des baguettes qui s’entrechoquent, un service à l’arrache, parfois même un peu sec, et zéro déco. Voilà, le cadre est dressé ! Cette cantine est très grande : 4 salles au total, dont une grande et trois plus petites. L’avantage ? Même le week-end, quand le resto est blindé, il est rare d’attendre longtemps…

Dans l’assiette, un bonheur !! Dông Huông propose toutes les spécialités du Vietnam, et notamment du Nord du Vietnam (que l’on trouve assez rarement).

J’y suis allée de nombreuses fois, et en général, quand je fais découvrir l’adresse à des amis novices, j’ai l’habitude de commander des entrées que nous partageons, puis chacun choisit son plat.

Un petit mot sur les boissons, d’abord ! Car il est primordial d’en parler… Vous pourrez goûter ici la boisson préférée de mon père et de mon ami : le quatre saisons ! C’est une boisson étonnante à base de lait de coco, avec tout plein de morceaux de gelée colorée dans le fond du verre… OK, ça ne paraît pas ragoûtant comme ça, mais c’est juste délicieux, vraiment ! Et les saveurs sont tout à fait adaptées à un palais occidental… c’est sucré, doux, on dirait un dessert !

Le "quatre saisons"

Sinon, pour les moins aventuriers, je recommande le thé au lait, un thé glacé asiatique, avec du lait concentré sucré… Une boisson régressive à souhait !

Le thé au lait concentré sucré

Mes recommandations sont les suivantes. En entrée, je prends toujours des banh cuon, des bi cuon, et des cha gio.

Les banh cuon (prononcez bang kouone) sont des raviolis du Nord du Vietnam (littéralement « gâteaux enroulés »). La pâte est à base de farine de riz, et la farce est composée de porc haché et de champignons noirs. Le tout est cuit à la vapeur et servi avec des oignons frits.

Les bi cuon (prononcez bi kouone) sont de mini rouleaux de printemps, mais au porc émincé (sans crevettes).

Cha gio (prononcez tcha zo), c’est l’autre nom des nems (on dit nem dans le nord du pays, cha gio dans le sud). Il faut savoir que les nems sont une spécialité vietnamienne. Ceux que vous mangerez ici vous feront rapidement comprendre en quoi ceux que vous trouvez dans les restaurants chinois sont une pâle copie… Ces nems-là sont frits minute, donc très croustillants, avec une farce fraîche et très parfumée.

En plat, je recommande la spécialité du Nord : le pho ! Cette soupe est composée de nouilles de riz dans un bouillon de bœuf dégraissé, assaisonné au citron, à la coriandre, au basilic thaï, et au piment. Selon la version, vous y trouverez aussi des lamelles de bœuf, des boulettes de viande, du saté, ou des tripes. Ma préférée, c’est le pho bac, avec les lamelles de bœuf qui continuent à cuire dans le bouillon.

Le pho bac

Les accompagnements servis avec les pho

Mon chéri, lui, prend toujours le pho sate, aux cacahuètes.

Le pho sate

Quelle que soit la version choisie, c’est vraiment un délice, un plat à goûter absolument dans sa vie… C’est léger, parfumé, une explosion de saveurs dans une soupe ! Seul inconvénient : impossible de manger les pâtes sans s’éclabousser de bouillon !

Si une soupe ne vous tente pas, Dông Huông propose également un large choix de grillades vietnamiennes, ou des plats de riz. Mais également une spécialité du nord que j’adore : le chao tom, des brochettes de crevettes hachées sur une canne à sucre, servies avec des galettes de riz et de la salade. C’est très typique ! Mais je dois dire que celles de ma mère sont indétrônables…

Le chao tom

Pour ce qui est des desserts, la carte propose les classiques coco givrée, mouscoco, et autres glaces en sachets ! Mais la spécialité à tester absolument, c’est le chè ! Soit le chè bàp, soit le chè chuoi. Il s’agit d’un dessert à base de perles de tapioca dans du lait de coco, soit au maïs (chè bàp), soit à la banane (chuoi). La première version est réservée aux initiés, ou aux amateurs de découvertes insolites, car pour un palais européen, ça peut surprendre ! La deuxième version est moins originale, plus proche des saveurs françaises, mais pas moins délicieuse !

Le chè bàp

Les prix sont très très abordables : entre 5 et 7 € l’entrée, entre 7 et 11 € le plat. En général, je m’en tire pour moins d’une vingtaine d’euros, pour une entrée, un plat, un dessert, et une boisson. Et si vous avez un budget ultra short, un pho à 7 € suffit amplement à caler même un très grosse faim !

18 € par personne !

Je ne peux que vous recommander d’y aller, pour découvrir les véritables spécialités vietnamiennes. Parfait pour un repas sans prétention, entre potes ! A oublier pour un date romantique…! 🙂

Dông Huông – 14, rue Louis-Bonnet 75011 Paris – M° Belleville (L2) – Tél. 01 43 38 25 74

Read Full Post »

Tang Frères, c’est une institution ! Le paradis de la gastronomie asiatique, et particulièrement chinoise !

Il FAUT y aller, au moins une fois dans votre vie ! J’y vais régulièrement depuis que je suis petite, pour acheter des produits typiques qu’on ne trouve nulle part ailleurs (merci maman de m’avoir tout appris sur les produits asiatiques !), mais aussi pour l’ambiance unique. Ca commence avec le parking si vous y allez en voiture (ce que je vous conseille afin de faire le plein de bonnes choses). Le parking est sale, gris et sombre, et il pue. Sans parler de la queue que vous ferez pour y pénétrer si vous y allez le week-end.

 

Devant nous...

Derrière nous !

Ca continue avec le bruit. Dans le magasin, ou devant. Ca crie dans tous les coins ! Y’a de l’ambiance !! Puis, les odeurs… la papaye, le durian, le porc laqué, bref un mélange d’odeurs agréables et d’autres qui le sont beaucoup moins.

Voilà quelques conseils de ce qu’il faut absolument acheter si vous allez chez Tang (liste non exhaustive, n’hésitez pas à me faire des suggestions !).

– avant d’entrer dans le supermarché, il y a le traiteur, Tang Gourmet. là, je vous conseille de goûter aux travers de porc laqués ainsi qu’à la poitrine de porc croustillante, deux tueries !

Tang Gourmet

– des banh bao, brioches vapeur farcies à la viande et à l’oeuf (les traditionnelles) ou au porc laqué (mes préférées !). C’est délicieux et rapide à réchauffer (à la vapeur). C’est un peu le burger chinois !

 

Banh Bao au porc laqué

– du chè chuoi ou du chè bap, un dessert à base de perles de tapioca et de lait de coco, soit avec de la banane (chuoi), soit avec du maïs (bap). Les non-initiés préfèreront le chuoi, mais les aventuriers tenteront le bap qui est selon moi le meilleur ! Il y a aussi le chè dau (aux haricots rouges), le traditionnel et le préféré de ma maman ! Vous pourrez trouver le chè au rayon frais dans des petites barquettes individuelles.

Le chè chuoi Ngoc Vên

– des carrés de pâte à raviolis fraîche, pour confectionner de vrais petits raviolis chinois. Très faciles d’utilisation, il vous suffira de les farcir avec du porc, quelques crevettes hâchées, de la coriandre, du gingembre, et un peu de soja ! Ensuite, vous le fermez et vous les faites cuire, soit à la vapeur, soit dans du thé au jasmin bouillant, un régal !

Feuilles de raviolis fraîches

– des galettes de riz pour faire des rouleaux de printemps maison. Mouillez d’eau froide les galettes puis roulez-les avec de la salade verte, de la coriandre, de la menthe, des crevettes coupées en 2, et du soja. Pour faire des nems, il faut les frire.

 

Les galettes de riz 22 cm Lion Brand

– un sac de cacahuètes en poudre, je les utilise pour saupoudrer tous mes bols de riz ! Mais vous pouvez aussi acheter des cacahuètes entières à piler vous-même si vous avez le temps, c’est encore meilleur !

– du cha que, du porc à la cannelle qui se présente sous forme de « plaquette » de viande sous plastique. Bon ce n’est pas très ragoûtant décrit de cette façon, mais c’est vraiment très bon et le goût est subtil. Cela peut se manger en lamelles à l’apéritif ou dans un rouleau de printemps par exemple.

Le cha que

– du lap cheong, une dé-li-cieuse saucisse de porc chinoise au Mei Kwei Lu fumée, épicée, et un peu sucrée. Généralement on la mange en rondelles dans un plat de riz ou de nouilles.

Le lap cheong You Huy

– du thit ruoc, porc séché sous forme de filaments vendus en sachet, mon péché mignon ! Cela se déguste normalement avec un bol de riz mais personnellement, je peux aussi le manger tout seul comme une friandise, j’en suis addict (gatoune, toi-même tu sais) !

– de la farine à banh cuon, pour confectionner vos raviolis vietnamiens maison. C’est facile à faire ! Il suffit de préparer la pâte puis de la cuire comme des crêpes à la poêle. Ensuite, vous farcissez ces crêpes de porc et de champignons noirs, vous les pliez, et vous les faites cuire à la vapeur.

La préparation pour banh cuon Vinh Thuân

Les banh cuon

 

– de la farine à ha cao, pour faire soi-même les petits raviolis aux crevettes que l’on trouve chez tous les traiteurs chinois. Attention, ce n’est pas évident du tout à faire… contrairement à la préparation pour banh cuon, cette préparation est difficile à réaliser car elle demande une grande précision dans les doses utilisées et la pâte n’est pas très maniable !

Préparation pour ha cao Vinh Thuan

Les ha cao faits par mon homme !

 

– des crackers à la crevette, de délicieux petits biscuits apéro à la crevette. J’adore ça, mais ce n’est pas au goût de tous… il faut vraiment aimer la crevette !! (Rien que quand j’ouvre le sachet, mon chéri s’éloigne tellement ça sent fort !)

Les crackers à la crevette Nong Shim

Après, n’hésitez pas à vous balader dans les rayons, et à faire des tests, c’est ainsi que l’on fait de succulentes découvertes ! Le rayon surgelés regorge de raviolis variés. Le rayon thé est très fourni ! Vous pouvez aussi faire le plein de canettes de jus de fruits tels que papaye, goyave, passion, lychee, etc. Essayez le soda au lychee (canette transparente bleue), c’est trop bon ! A l’extérieur, vous pourrez découvrir des fruits exotiques comme le durian (le fruit qui pue !), le fruit du dragon, le rambutan, ou les longanes. Enfin, faites un tour à la boutique de vaisselle où vous trouverez baguettes, autocuiseurs, plats chinois, paniers vapeur, etc.

Tang Frères – 168 avenue de Choisy – 75013 Paris – Tél. 01 44 24 06 72

Autres magasins Tang Frères :

41 rue Labrouste – 75015 Paris

Centre Commercial Le Luzard – cours des Deux Parcs – 77186 Noisiel

Le Mandinet II – place des Libertés Publiques – 77185 Lognes

163/169 boulevard de Stalingrad – 94400 Vitry-sur-Seine

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :