Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘salade’

Vous le savez, j’aime bien les sites d’achats groupés, même si ça m’a parfois desservie ! Et notamment Groupon ! Voilà un restaurant que j’ai découvert via une offre de ce site. Je l’ai achetée pour deux raisons : d’abord, j’aime la cuisine libanaise, et j’ai rarement l’occasion d’en manger ; ensuite parce que le restaurant est situé à 5 minutes de chez moi en voiture, au Pecq. De plus, j’avais lu quelques avis positifs sur Internet.

Le restaurant est situé à la limite du Pecq près de Saint-Germain-en-Laye, avec une grande baie vitrée donnant sur la Seine. Mais de nuit, ça n’apporte pas grand chose… En revanche, il y a une belle terrasse, qui doit être très agréable en été.

Vue sur la Seine

Le restaurant est très grand, la déco pas topissime, limite inexistante…

Quant au staff, il est… étonnant ! Deux grands hommes, costume gris-cravate, cheveux bouclés gominés… on se croirait plutôt dans un resto corse !! 😀

Nous avons pris un verre de vin qui nous a été servi avec des olives et des cacahuètes.

En plat, nous avons dégusté une assiette de mezzés chacun, avec 4 mezzés chauds et 4 mezzés froids : chausson au fromage, chausson à la viande, kefta, pilons de poulet, taboulé, houmous (crème de pois chiches), crème d’ail, salade. Heureusement que nous connaissions la cuisine libanaise, car personne n’a cru bon de nous expliquer la composition des assiettes ! Ces dernières sont servies avec l’excellent pain pita tiède.

Le tout était plutôt bon, mais j’ai un doute quant au fait que cela soit entièrement préparé maison… notamment le houmous et la crème d’ail, bien lisses pour du fait maison… Mention spéciale pour la boulette kefta et les pilons de poulet, bien épicés et parfumés.

Pour les grosses faims, je recommande de prendre autre chose en plus, car ce n’est pas ultra copieux (surtout pour un resto libanais… où d’habitude les assiettes sont gargantuesques).

En bref, c’est loin d’être le resto de l’année, mais si vous êtes du coin, et que vous avez une soudaine envie de cuisine libanais, ça peut faire l’affaire. Pas la peine de réserver, quand on y est allés, c’était presque vide…

L’Olivier du Liban – 1, avenue Jean-Jaurès 78230 Le Pecq – Tél. 01 39 76 48 45

Publicités

Read Full Post »

Dans la série chinoise, après mon coup de cœur cantonais, voici mon coup de cœur pékinois !

La cuisine pékinoise est moins connue en France que la cuisine cantonaise. Elle n’en est pas moins exquise. C’est une cuisine très parfumée (riche notamment en ail, en vinaigre, et en soja). Le canard est vénéré par les Pékinois car symbole de plénitude et de fidélité (en effet, le canard vit en couple toute sa vie !).

Le Nouveau Village Tao Tao, situé près de la Place d’Italie à Paris, est un restaurant que je fréquente depuis longtemps et qui ne m’a jamais déçue.

La déco est classique, pas de quoi s’extasier… Un aquarium à l’entrée, une fausse fontaine, de la moquette rouge, et des symboles chinois sur les murs, bref les ingrédients habituels de la plupart des restaurants chinois.

Ils servent les principales spécialités pékinoises, avec en plat-phare, le canard laqué pékinois. C’est d’ailleurs ce met qui a fait la réputation de ce restaurant.

Traditionnellement, le canard laqué pékinois est tué maximum 48h avant le service. Pas sûr que le restaurant suive cette règle à la lettre ! Selon la recette, sa peau est enduite d’une sauce composée de miel et d’une multitude d’épices (poivre, muscade, gingembre, cannelle, girofle, soja). A l’origine, le plat se résumait au service de la peau uniquement. Mais depuis quelques années, il est servi selon la méthode suivante : la peau est servie en premier, avec une sauce aux prunes, de petites crêpes, et une julienne de blanc de poireau ; la chair est servie en deuxième, sous les deux formes que vous choisirez parmi les suivantes : potage, plat de nouilles, ou plat de légumes sautés.

Les crêpes servies avec la peau du canard

La julienne de poireau et la sauce aux prunes servies en accompagnement de la peau du canard

La découpe de la peau du canard, une vraie technique !

Voici une vidéo qui vous permettra de voir la façon dont la peau du canard est découpée, devant vous !

Préparation d

Un délicieux rouleau de peau de canard, prêt à être dégusté !

Je vous recommande plus particulièrement le service sous forme de potage, qui est absolument délicieux, léger et très parfumé. Les nouilles sont également fameuses car à la fois fondantes et croustillantes. Dommage, elles sont un peu grasses, tout comme les légumes sautés.

Le plat de nouilles sautées au canard

Le potage au canard

Autres spécialités à découvrir absolument : les dim sums y sont excellents et la salade de crevettes à l’ananas est tout simplement somptueuse !

Quant aux plats servis sur plaque chauffante (flammes comprises), ils font toujours leur petite impression.

Pour les gourmands, impossible de manquer la « Grande Muraille » en dessert (mais uniquement si vous avez encore pas mal de place !!).

Il vous faudra compter environ 35 € par personne pour une entrée, un plat et un dessert. Si vous venez à plus de 4 personnes, demandez une table ronde (c’est toujours sympa, le plateau tournant) !

Nouveau Village Tao-Tao – 159 boulevard Vincent Auriol – 75013 Paris – Métro Nationale – Tél. 01 45 86 40 08

Ouvert tous les jours

Read Full Post »

La pomme de terre a conquis l’Alsace près d’un demi-siècle avant les autres provinces françaises. Elle y a fait son apparition dès la fin du 16ème siècle. En alsacien, on l’appelle « grumbeer ». Elle est l’ingrédient principal de nombreuses spécialités alsaciennes.

Cette recette est celle de ma Maman et elle lui a été transmise par ma grand-mère paternelle.

La salade de pommes de terre alsacienne est traditionnellement servie en plat principal accompagnée de saucisses ou de charcuterie. Mon Papa l’a récemment accompagnée de travers de porc aux épices, ça fonctionne très bien aussi 😉 !

Les ingrédients pour 4 personnes :

– 2 échalotes

– 1 kg de pommes de terre à chair ferme (de préférence bintje)

– 3 oeufs

– sel, poivre, huile de colza et huile d’olive, vinaigre de cidre

Éplucher les pommes de terre, les plonger dans un grand volume d’eau froide, et faire cuire (environ 15 minutes à partir de l’ébullition).

Émincer les échalotes.

Faire des œufs durs (8 minutes à partir de l’ébullition) – mollets, c’est excellent aussi !

Les faire refroidir et les écaler.

Sortir les pommes de terre avec une écumoire et les mettre dans un grand saladier. Réserver le bouillon.

Écraser les pommes de terre à la fourchette.

Rajouter les échalotes émincées. Couper les œufs en morceaux et les rajouter au mélange.

Saler et poivrer. Rajouter 2 cuillères à soupe d’huile de colza et 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, puis 4 cuillères à soupe de vinaigre. Ajouter 2 louches de bouillon. Mélanger. Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin. La salade doit être relevée et un petit peu acide.

Bon appétit !

Déguster tiède.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :