Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘vin’

Vous le savez, j’aime bien les sites d’achats groupés, même si ça m’a parfois desservie ! Et notamment Groupon ! Voilà un restaurant que j’ai découvert via une offre de ce site. Je l’ai achetée pour deux raisons : d’abord, j’aime la cuisine libanaise, et j’ai rarement l’occasion d’en manger ; ensuite parce que le restaurant est situé à 5 minutes de chez moi en voiture, au Pecq. De plus, j’avais lu quelques avis positifs sur Internet.

Le restaurant est situé à la limite du Pecq près de Saint-Germain-en-Laye, avec une grande baie vitrée donnant sur la Seine. Mais de nuit, ça n’apporte pas grand chose… En revanche, il y a une belle terrasse, qui doit être très agréable en été.

Vue sur la Seine

Le restaurant est très grand, la déco pas topissime, limite inexistante…

Quant au staff, il est… étonnant ! Deux grands hommes, costume gris-cravate, cheveux bouclés gominés… on se croirait plutôt dans un resto corse !! 😀

Nous avons pris un verre de vin qui nous a été servi avec des olives et des cacahuètes.

En plat, nous avons dégusté une assiette de mezzés chacun, avec 4 mezzés chauds et 4 mezzés froids : chausson au fromage, chausson à la viande, kefta, pilons de poulet, taboulé, houmous (crème de pois chiches), crème d’ail, salade. Heureusement que nous connaissions la cuisine libanaise, car personne n’a cru bon de nous expliquer la composition des assiettes ! Ces dernières sont servies avec l’excellent pain pita tiède.

Le tout était plutôt bon, mais j’ai un doute quant au fait que cela soit entièrement préparé maison… notamment le houmous et la crème d’ail, bien lisses pour du fait maison… Mention spéciale pour la boulette kefta et les pilons de poulet, bien épicés et parfumés.

Pour les grosses faims, je recommande de prendre autre chose en plus, car ce n’est pas ultra copieux (surtout pour un resto libanais… où d’habitude les assiettes sont gargantuesques).

En bref, c’est loin d’être le resto de l’année, mais si vous êtes du coin, et que vous avez une soudaine envie de cuisine libanais, ça peut faire l’affaire. Pas la peine de réserver, quand on y est allés, c’était presque vide…

L’Olivier du Liban – 1, avenue Jean-Jaurès 78230 Le Pecq – Tél. 01 39 76 48 45

Read Full Post »

J’ai profité d’un super week-end chez une amie, à Moulins dans l’Allier, pour découvrir les spécialités auvergnates et bourbonnaises, que je ne connaissais pas du tout ! Le Bourbonnais, c’est une ancienne province du 14ème siècle, dont Moulins était la capitale. Le département de l’Allier possède aujourd’hui à peu de choses près les mêmes limites. L’identité bourbonnaise est toujours dans le coeur des habitants du département. Voilà donc les spécialités que l’on peut trouver dans les supermarchés du coin.

Le vignoble auvergnat est l’un des plus anciens de France. Au Moyen-Âge, le vin transitait sur la Loire jusqu’à Orléans pour être livré à Paris. Arrivé à Orléans il était parfois imbuvable en raison des conditions de conservation (ce qui explique qu’Orléans devint rapidement la capitale du vinaigre !).

L

Le Saint-Pourçain, vin produit dans 19 communes de l'Allier

Le côtes d'auvergne, vin typiquement auvergnat

L’Auvergne est la région produisant le plus grand nombre de fromages à appellation d’origine protégée. Parmi les 38 que compte la France, 5 proviennent d’Auvergne. L’abondance et la diversité de la flore auvergnate garantit une forte production de fromages. Certains fromages seraient nés ici il y a plus de 2000 ans…

Le saint-nectaire, fromage à pâte pressée, au bon goût laiteux subtil et parfumé

La tomme d'Auvergne, fromage à pâte pressée, à la texture fondante et au léger goût de noisette

Le bleu d'Auvergne, fromage à pâte persillée, au goût généreux et rustique, qui accompagne merveilleusement le boeuf

La fourme d'ambert, fromage à pâte persillée souple, aux arômes rustiques et parfumés

Le Roche Baron, fromage à pâte persillée, souvent utilisée en tartiflette auvergnate

Le carré d'Aurillac, fromage cantalou à pâte persillée, au goût puissant et corsé

Le cérilly, ancienne spécialité fromagère à base de lait de vache

Le salers, fromage à pâte pressée au goût épicé et fruité unique

Le pâté de pommes de terre, délicieuse spécialité bourbonnaise qui ressemble un peu à celui du Berry présenté dans le caddie berrichon. Traditionnellement, on en ôte le chapeau pour garnir l'intérieur d'une bonne dose de crème fraîche avant de réchauffer au four.

La pompe aux grattons, une brioche salée aux petits morceaux de porc confit. Cette brioche se sert traditionnellement à l'apéritif.

Le pâté à la viande au vin blanc de Saint-Pourçain

La saucisse sèche d'Auvergne

Reportage réalisé au supermarché Carrefour, à Moulins (03 – Allier).

Read Full Post »

Pendant le week-end de la Toussaint, passé en Alsace, j’en ai profité pour re-découvrir les bons producteurs de la région. Aujourd’hui, je vous présente un producteur exceptionnel, la Ferme Goettelman, située en Alsace, à 25 km de Strasbourg, plus exactement à Meistratzheim. C’est une petite entreprise artisanale et familiale.

M. Goettelman élève ses canards en plein air, et les nourrit uniquement de céréales sans additifs, produites également sur l’exploitation. Il élève aussi des dindes, des oies, des poulets, des pintades, des coqs, et des poussins.

Tout est fait sur place : élevage, abattage, découpe, cuisson, stérilisation, préparations. Cela garantit la qualité des produits.

Les produits sont préparés à l’ancienne, avec le plus grand savoir-faire, sans aucun colorant ni additifs.

Au programme : pâtés, magrets, foie gras, pâtes, charcuterie, confits, porc fermier, volaille, etc.

Les pâtes aux oeufs Goettelman, excellentes !

Le délicieux mini pâté en croûte pour l'apéritif

J’adore me rendre dans la boutique de ce producteur, c’est la caverne d’Ali-Baba pour moi ! Vous y trouverez, en plus des productions Goettelman, quelques produits régionaux issus d’autres producteurs locaux (truite fumée, fromage bio, épices, miel, confitures, café, thé, jus de fruits, vins), ainsi que de magnifiques paniers-cadeaux à offrir (que l’on peut également composer soi-même).

Les paniers-cadeaux

Voici deux exemples de produits achetés au magasin et cuisinés à la maison :

Paupiette de canard farcie aux herbes

Jambon braisé

La Ferme Goettelman fait plusieurs marchés alsaciens dont vous trouverez la liste et les horaires ici.

Ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir faire un tour dans la boutique, ou sur l’un des marchés, pourront se consoler grâce au site de vente en ligne.

Ferme Goettelmann – 309, rue Principale – 67210 Meistratzheim – Tél./Fax 03 88 95 56 24 – gttlmn@wanadoo.fr

Ouvert du mardi au samedi.

Read Full Post »

Mon aliment préféré, c’est le fromage. Je vous ai déjà donné une bonne adresse pour en trouver des fameux, aujourd’hui, je vais vous donner toutes les ficelles pour composer un plateau de fromages réussi.

A savoir

La France compte plus de 400 fromages différents, répartis en différentes catégories à connaître :

– les fromages à pâte pressée -> cantal, comté, gruyère, reblochon, beaufort, …

Les fromages à pâte pressée

– les fromages à pâte persillée -> bleu de Bresse, roquefort, fourme d’Ambert, …

Les fromages à pâte persillée

– les fromages de chèvre -> picodon, pélardon, crottin de Chavignol, …

Les fromages de chèvre

– les fromages à pâte molle -> camembert, brie, munster, livarot, …

Les fromages à pâte molle

Chaque région a ses fromages !

Quelques exemples :

– Alsace -> munster

– Auvergne -> saint-nectaire

– Berry -> chèvre de Valençay

– Île-de-France -> brie de Meaux

– Jura -> comté

– Nord -> maroilles

– Normandie -> livarot

– Savoie -> beaufort

Il existe également de nombreux fromages étrangers, tels que le gouda, la feta ou le gorgonzola.

1ère étape : la composition

Première règle : privilégier les fromages au lait cru. Le lait cru est un lait brut qui n’a subi ni pasteurisation, ni stérilisation, ni thermisation, ni microfiltration, et qui n’a jamais dépassé les 40°, c’est-à-dire qui est resté proche de la température du corps de l’animal.

Il faut compter 5 fromages pour 4 personnes (on sert généralement un nombre impair de fromages).

Pour équilibrer les variétés et plaire à tout le monde, l’idéal est : 1 fromage à pâte pressée, 1 fromage à pâte persillée, 1 fromage de chèvre, et 2 fromages à pâte molle.

On peut aussi imaginer, pour les connaisseurs, d’approfondir les saveurs d’un terroir en proposant un plateau de fromages régional. Exemples :

– Jura -> comté, bleu de Gex, et vacherin

– Savoie -> reblochon, abondance, et tomme

On peut aussi proposer un plateau de fromages d’un même type.

Exemple :

– fromages à pâte persillée -> bleu d’Auvergne, fourme de Montbrison, roquefort, bleu de Laqueuille, et bleu de Gex

En général, on prend uniquement des fromages coupés, et cela pour trois raisons : premièrement, pour que les invités ne se sentent pas gênés d’entamer un fromage, deuxièmement pour montrer dans quel sens il se coupe, troisièmement pour montrer aux invités l’intérieur du fromage et donc son affinage.

2ème étape : la présentation

Selon les pros, les fromages doivent être disposés du plus doux au plus fort dans le sens des aiguilles d’une montre.

Pour la présentation, je conseille un plateau couvert d’une cloche. Le plateau doit être fait d’une matière naturelle pour éviter que les goûts ne soient altérés : osier, bois, ardoise, verre, ou marbre. Ensuite, parsemez vos fromages de fruits (tomates cerises, figues, raisins, pomme, poire), de fruits secs (raisins, amandes, noix), de feuilles de vigne, et de fines herbes (ciboulette, menthe).
Il faut toujours sortir le plateau plus d’une heure et demi avant le service. Le fromage se sert à température ambiante et a besoin d’être chambré.

On propose deux couteaux : un couteau pour les pâtes persillées et les pâtes molles, et un couteau pour les pâtes pressées (éventuellement un troisième couteau pour les fromages très forts).

3ème étape : la dégustation

La règle est simple et logique : on va toujours du fromage le plus doux au fromage le plus fort en goût. On propose une corbeille de pains variés grillés ou non (baguette, pain de campagne, pain aux noix, pain au raisins, pain aux céréales, etc.) et du beurre. Vous pouvez également accompagner les fromages de confitures, comme la confiture de cerise noire ou la pâte de coing.

On déguste le fromage avec du vin, une bouteille ou deux : un vin rouge puissant, un vin rouge léger, ou un vin blanc doux tel que le Sauternes. Sachez que contrairement aux idées reçues, le vin le plus adapté à la dégustation de fromages est… le vin blanc ! Tous les chefs et les sommeliers le disent ! Les seuls fromages qui se marient aussi bien avec un blanc qu’avec un rouge sont les fromages à pâte persillée car leur goût puissant n’est pas emporté par les tanins du vin rouge. En toute logique, plus le plateau sera composé de fromages forts, plus le vin devra être puissant.

Quelques alliances idéales :

– comté/Chardonnay

– cantal/Pays d’Oc

– reblochon/Chardonnay

– munster/Gewurztraminer

– coulommiers/syrah

– saint-félicien ou saint-nectaire/bourgogne

– brebis basque/grenat

Mais il n’y a pas que le vin ! Le camembert se marie bien avec du cidre brut, le fromage de brebis avec du vin de pomme, les maroilles/munster/mimolette/bergues/cheddar avec de la bière, le fromage corse avec de l’eau-de-vie, le livarot avec du calvados, et même les pâtes pressées comme de la mimolette avec du saké !

On peut aussi oser les bulles ! Leur vivacité met en valeur les pâtes molles, surtout les poivrées : un crémant d’Alsace avec du camembert, ou un crémant de Limoux avec du brie par exemple.

Si l’on propose un plateau de fromages d’une seule région, il est bien sûr de bon ton de proposer du vin de la même région.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :